Qui sommes-nous

L’Institut Rideau a été fondé en octobre 2006 (incorporation fédérale sous le nom de l’Institut Rideau sur les Affaires internationales) et est devenu actif en janvier 2007. C’est une organisation sans but lucratif enregistrée, établie à Ottawa sur l’historique mail piétonnier Sparks, à un coin de rue de la colline du Parlement. Ses modestes bureaux se trouvent dans l’édifice Hope, et ont vue sur l’édifice Langevin, siège du bureau du premier ministre.

L’Institut se consacre avant tout à la recherche, à l’action revendicatrice et à la consultation. Il soutient l’action des décideurs, des leaders d’opinion et du public par des recherches, des analyses et des commentaires en matière de politiques publiques.

De même, l’Institut fournit des services professionnels en relations avec les médias, en mobilisation par Internet et en relations gouvernementales à diverses organisations de la société civile, en aidant les organismes sans but lucratif et les syndicats à atteindre leurs objectifs organisationnels, de communication et d’action politique.

Énoncé de mission

Les positions du gouvernement canadien en matière de politique internationale, qu’il s’agisse d’enjeux de défense nationale, de commerce, de diplomatie, de sécurité ou d’environnement, sont devenues l’objet de débats acerbes. En particulier depuis les attaques terroristes en territoire américain du 11 septembre 2001, le Canada subit d’intenses pressions pour se rallier aux positions américaines sur les questions internationales.

Ces pressions n’émanent pas seulement de Washington, mais aussi de l’intérieur du Canada, alors que des groupes d’intérêts particuliers au sein des lobbies canadiens des affaires et de la défense ont pesé de tout leur poids pour amener le gouvernement à se rapprocher des positions américaines.

À Ottawa, le gouvernement et l’establishment de la politique extérieure semblent s’être ralliés. Dans certains domaines, la politique canadienne est devenue confuse, ou s’est réalignée pour refléter les priorités américaines.

L’Institut Rideau mène des recherches et fournit des analyses aux décideurs, aux leaders d’opinion et au public pour leur permettre d’apporter une contribution éclairée aux débats nationaux. De plus, il prend fait et cause pour des priorités politiques non partisanes qui jouissent d’un solide soutien populaire et sont représentatives des valeurs canadiennes.

Sources de financement

L’Institut Rideau a recours à trois modèles de financement pour atteindre ses objectifs : les dons individuels, le financement de projets spéciaux et les commandes.

Contributions d’individus et d’organisations

Plus d’un millier de Canadiens font des contributions à l’Institut Rideau et à ses programmes affiliés comme le Fonds de recherche de l’Institut Rideau (un organisme de bienfaisance enregistré auprès de Tides Canada), Ceasefire.ca et ses 20 000 sympathisants pacifistes et RightOnCanada.ca, avec ses 15 000 sympathisants engagés dans la promotion des droits humains.

Ceasefire.ca et RightOnCanada.ca sont des projets d’organisation et de mobilisation populaire qui utilisent avant tout l’internet pour favoriser l’éducation du public et la revendication à l’égard d’enjeux politiques contemporains. À cause du caractère revendicateur des programmes, les contributions ne donnent pas droit à des exonérations d’impôts selon les lois fiscales canadiennes.

Financement de projets spéciaux

L’Institut Rideau reçoit du financement pour des projets spécifiques, souvent d’une fondation ou d’une institution unique. Ces projets peuvent aller d’une simple conférence jusqu’à un projet d’éducation couvrant plusieurs années. Ces projets spéciaux sont similaires à des contrats de services professionnels mais ils s’en distinguent dans la mesure où le projet est mené sous les auspices de l’Institut Rideau, ou par le biais d’une collaboration entre l’Institut et l’organisme commanditaire. L’Institut Rideau ne reçoit aucun financement de projet de la part des gouvernements, de quelque niveau qu’ils soient.

Travaux de commande

Grâce à son expertise et son expérience, d’autres organisations demandent souvent à l’Institut Rideau de lui assurer certains services en tant que clients; ces services comprennent de la recherche, des relations avec les médias et les gouvernements, et la conception et la mise en œuvre de campagnes.

Les clients sont soigneusement choisis, et dans tous les cas partagent les mêmes valeurs et les mêmes engagements que l’Institut à l’égard des politiques publiques. La plupart du temps, les clients travaillent dans le domaine de la politique étrangère et contribuent aux mêmes orientations politiques que celles de l’Institut Rideau.




Une ancienne ambassadrice de l’ONU pour le désarmement présidera l’Institut Rideau

Communiqué pour publication immédiate le 26 juin 2014   Une ancienne ambassadrice de l’ONU pour le désarmement présidera l’Institut Rideau   (Ottawa) Le Conseil d’administration de l’Institut Rideau sur les affaires internationales est fier d’annoncer que Mme Peggy Mason, ancienne ambassadrice du Canada pour le désarmement auprès de l’ONU, est la nouvelle présidente de l’organisme. […]

Lisez la suite
Allez au blogue »

Selon un nouveau rapport, le monomoteur F-35 est un mauvais choix pour l’Arctique canadien

Communiqué Pour publication immédiate 9 juin 2014   Selon un nouveau rapport, le monomoteur F-35 est un mauvais choix pour l’Arctique canadien   OTTAWA – L’Institut ...

Communiqué – Selon un nouveau rapport, la flotte des F- 35 pourrait coûter 126 G$

Communiqué Pour publication immédiate 29 avril 2014   Selon un nouveau rapport, la flotte des F- 35 pourrait coûter 126 G$   OTTAWA — L’Institut Rideau ...