Un rapport conclut que l’avenir du programme canadien des sous-marins est compromis

Communiqué
Publication immédiate
11 juin 2013

OTTAWA – L’Institut Rideau et le Centre canadien de politiques alternatives viennent de publier un rapport sur l’avenir du programme canadien des sous-marins.

« That Sinking Feeling: Canada’s Submarine Program Springs a Leak » (Naufrage appréhendé : le programme canadien des sous-marins prend l’eau) est le fruit des travaux du professeur de sciences politiques Michael Byers et de l’analyste de défense Stewart Webb (chercheur invité à l’Institut Rideau et associé de recherche au Centre canadien de politiques alternatives).

Le Canada a acheté sa flotte de sous-marins de classe Victoria, de seconde main, du Royaume-Uni, en 1988, à un coût considérablement réduit. Malheureusement, les quatre submersibles ont été affligés de problèmes mécaniques depuis leur acquisition et ont passé la majeure partie de leur vie utile en radoub et en réparation.

La Marine royale canadienne projette que ces sous-marins atteindront la fin de leur cycle de vie vers 2030. La menace de graves problèmes mécaniques laisse prévoir que les navires pourraient être envoyés à la ferraille avant cette date.

Par contre, le remplacement des sous-marins de la classe Victoria n’est pas inclus dans la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale — qui établit un échéancier de construction jusqu’en 2041. Cette omission soulève d’importantes questions à l’égard des intentions du gouvernement pour l’avenir du programme canadien des sous-marins.

Le rapport émet trois hypothèses pour expliquer pourquoi la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale a omis les sous-marins :

• On a pris la décision d’acquérir de nouveaux sous-marins pour remplacer la classe Victoria, et cette décision est gardée secrète pour l’instant;

• On a pris la décision de mettre fin au programme canadien des sous-marins à la fin de la vie utile de la classe Victoria et cette décision est gardée secrète pour l’instant;

• Le gouvernement Harper gère mal le programme des sous-marins et manque à son obligation d’en planifier l’avenir ou d’assurer la transition vers d’autres plateformes ou technologies.

 

Pour plus d’information, veuillez contacter :

Professor Michael Byers, University of British Columbia

cel. 1-250-526-3001 cour. michael.byers@ubc.ca (Note : M. Byers est à Ottawa aujourd’hui, 11 juin)
Stewart Webb, chercheur invité, Institut Rideau

bur. 613-565-9449 ext 26 cel. 613-914-1534 cour. stewart.tristan.webb@gmail.com

 

Fill out my online form.
Lisez la suite

Comments are closed.




Une ancienne ambassadrice de l’ONU pour le désarmement présidera l’Institut Rideau

Communiqué pour publication immédiate le 26 juin 2014   Une ancienne ambassadrice de l’ONU pour le désarmement présidera l’Institut Rideau   (Ottawa) Le Conseil d’administration de l’Institut Rideau sur les affaires internationales est fier d’annoncer que Mme Peggy Mason, ancienne ambassadrice du Canada pour le désarmement auprès de l’ONU, est la nouvelle présidente de l’organisme. […]

Lisez la suite
Allez au blogue »

Selon un nouveau rapport, le monomoteur F-35 est un mauvais choix pour l’Arctique canadien

Communiqué Pour publication immédiate 9 juin 2014   Selon un nouveau rapport, le monomoteur F-35 est un mauvais choix pour l’Arctique canadien   OTTAWA – L’Institut ...

Communiqué – Selon un nouveau rapport, la flotte des F- 35 pourrait coûter 126 G$

Communiqué Pour publication immédiate 29 avril 2014   Selon un nouveau rapport, la flotte des F- 35 pourrait coûter 126 G$   OTTAWA — L’Institut Rideau ...