L’Institut Rideau demande au gouvernement du Québec de ne pas financer l’expansion d’une mine d’amiante

Avis aux médias

Pour publication immédiate

28 janvier 2011

L’Institut Rideau demande au gouvernement du Québec de ne pas financer l’expansion d’une mine d’amiante

OTTAWA – L’Institut Rideau, un groupe indépendant de recherche, de revendication et de consultation, demande au gouvernement du Québec de ne pas encourager les exportations d’amiante en finançant l’expansion de la mine Jeffrey.

Cela survient dans la foulée d’un sondage commandité par l’Association canadienne des médecins pour l’environnement (CAPE) qui montre que la grande majorité des Québécois sont contre le financement de l’expansion de la mine Jeffrey par le gouvernement.

Le sondage montre qu’un total de 65 % des habitants du Québec s’opposent au financement gouvernemental de l’industrie de l’amiante et que 76 % s’opposent au financement de la mine Jeffrey.

Le lieutenant québécois de Stephen Harper, le ministre des Ressources naturelles Christian Paradis, a exprimé son enthousiasme devant le projet de relance de l’industrie de l’amiante, et Harper a promis de continuer à soutenir les exportations d’amiante.

« Ce sondage confirme ce que nous affirmons depuis longtemps », dit Kathleen Ruff, membre du conseil de l’Institut Rideau. « Le gouvernement du Canada ne devrait pas soutenir ou financer des investisseurs qui veulent exporter de l’amiante dans le monde. Les experts en santé de partout dans le monde sont horrifiés que le Canada puisse miser sur des exportations massives d’un produit mortel qu’il refuse d’utiliser lui-même. »

Le gouvernement du Québec se demande s’il devrait accorder une garantie de prêt de 58 millions de $ à une entreprise qui souhaite rouvrir la mine Jeffrey à Asbestos dans les Cantons de l’Est, pour extraire et exporter de l’amiante pendant 25 ans. Cela en dépit du fait que toutes les autorités médicales, y compris la Société canadienne du cancer, s’opposent au projet parce que l’on sait que l’amiante provoque des maladies pulmonaires (l’amiantose) et des cancers.

Au lieu de financer une industrie moribonde et mortelle, ce serait mieux de donner des fonds pour des initiatives économiques saines et durable.

« Il est évident qu’une majorité écrasante de Québécois et d’experts en santé au Québec et dans le monde considèrent que l’expansion de la mine Jeffrey est une très mauvaise idée », dit Ruff. « Notre espoir est que les gouvernements Charest et Harper se rallient à ces conclusions. »

– 30 –

Pour plus d’information :

Kathleen Ruff est la fondatrice de RightOnCanada.ca et conseillère principale de l’Institut Rideau sur la question des droits humains.

kruff@bulkley.net (250) 847-1848

L’Institut Rideau est un groupe basé à Ottawa de recherche indépendante, de plaidoirie et de consultation.

Télécharger le sondage

Lisez la suite


Répondez




Une ancienne ambassadrice de l’ONU pour le désarmement présidera l’Institut Rideau

Communiqué pour publication immédiate le 26 juin 2014   Une ancienne ambassadrice de l’ONU pour le désarmement présidera l’Institut Rideau   (Ottawa) Le Conseil d’administration de l’Institut Rideau sur les affaires internationales est fier d’annoncer que Mme Peggy Mason, ancienne ambassadrice du Canada pour le désarmement auprès de l’ONU, est la nouvelle présidente de l’organisme. […]

Lisez la suite
Allez au blogue »

Selon un nouveau rapport, le monomoteur F-35 est un mauvais choix pour l’Arctique canadien

Communiqué Pour publication immédiate 9 juin 2014   Selon un nouveau rapport, le monomoteur F-35 est un mauvais choix pour l’Arctique canadien   OTTAWA – L’Institut ...

Communiqué – Selon un nouveau rapport, la flotte des F- 35 pourrait coûter 126 G$

Communiqué Pour publication immédiate 29 avril 2014   Selon un nouveau rapport, la flotte des F- 35 pourrait coûter 126 G$   OTTAWA — L’Institut Rideau ...