Séminaire d’experts sur la restitution de leadership Canadiene sur le désarmement nucléaire

Séminaire d’experts sur la restitution de leadership Canadiene sur le désarmement nucléaire

Le 9 avril, 2008

Le Canada doit reprendre son rôle de leader en vue de l’élimination des armes nucléaires, un rôle qui a été mis en doute sous le gouvernement Harper. Telle est la principale conclusion des commanditaires du séminaire qui regroupait 20 spécialistes du désarmement, les 3 et 4 février dernier, à Ottawa.

Six groupes importants commanditaient le séminaire : le Middle Powers Initiative, le Canadian Network to Abolish Nuclear Weapons, l’Institut Rideau, la Simons Foundation, le Canadian Pugwash Group et les Médecins pour la survie mondiale. Tous ont souscrit à la présente déclaration.

Les spécialistes ont examiné le nouveau rapport de Canada World’s Poll, commandité en grande partie par la Simons Foundation, selon lequel 88 pour cent des Canadiens pensent que le monde est plus en danger à cause des armes nucléaires; ils appuieraient donc une entente exécutoire déterminant l’élimination des armes nucléaires.

Ils se sont attardés en particulier à l’incohérence et aux contradictions du Canada. D’une part, ce dernier appuie « l’engagement sans équivoque » pour l’élimination totale des armes nucléaires, exigée par le Traité de non-prolifération (TNP), mais d’autre part il maintient son allégeance envers l’OTAN dont les politiques affirment que les armes nucléaires sont « essentielles ».

Durant le séminaire, on s’est dit inquiet que les politiques de l’OTAN favorables au maintien des armes nucléaires ne sapent le désarmement nucléaire rendulégalement obligatoire par le TNP. Sur son site Web, le gouvernement affirme que, désormais, sa politique nucléaire doit correspondre aux politiques de l’OTAN, et se demande si le TNP est encore l’instrument sur lequel le Canada doit fonder sa politique de non-prolifération et de désarmement nucléaire. On a fortement incité le Canada à se joindre à la Norvège et à l’Allemagne qui oeuvrent au remaniement des politiques dépassées de l’OTAN, surtout celles énoncées dans le concept stratégique, sur le maintien des armes nucléaires.

Lisez la suite


Répondez




Une ancienne ambassadrice de l’ONU pour le désarmement présidera l’Institut Rideau

Communiqué pour publication immédiate le 26 juin 2014   Une ancienne ambassadrice de l’ONU pour le désarmement présidera l’Institut Rideau   (Ottawa) Le Conseil d’administration de l’Institut Rideau sur les affaires internationales est fier d’annoncer que Mme Peggy Mason, ancienne ambassadrice du Canada pour le désarmement auprès de l’ONU, est la nouvelle présidente de l’organisme. […]

Lisez la suite
Allez au blogue »

Selon un nouveau rapport, le monomoteur F-35 est un mauvais choix pour l’Arctique canadien

Communiqué Pour publication immédiate 9 juin 2014   Selon un nouveau rapport, le monomoteur F-35 est un mauvais choix pour l’Arctique canadien   OTTAWA – L’Institut ...

Communiqué – Selon un nouveau rapport, la flotte des F- 35 pourrait coûter 126 G$

Communiqué Pour publication immédiate 29 avril 2014   Selon un nouveau rapport, la flotte des F- 35 pourrait coûter 126 G$   OTTAWA — L’Institut Rideau ...